Lanzarote encore un peu

On change d’endroit, direction Sud. Playa Mujeres, avant Marina Rubicon, mouillage sauvage comme on les aimes, et en plus devant la plage nudiste du coin, ce qui nous permet de nous savonner a plaisir… tout nus (enfin pas tout l`monde !!!!). Même le bateau est passé au lavage, dessus et dessous surtout. Les petits bruits de succion nous intriguait. Une bande de moules sur tige s’est accrochée sur l’arrière,  (on a du arracher la couche  anti-salissure en allant trop vite)

On en profite pour pêcher à poste, et ça marche. Pas mal……… un peu petit, on sait pas ce que c’est mais c’est bon.

Playa Blanca devant le port (com. d’ab…), ça bouge beaucoup moins que playa Mujeres, et cela nous permet d’excursionner dans les environs (proximité de la ville, enfin, de la boite à touristes).

Touristes, today notre job. La terre ferme et les gouagoua (bus) nous font du bien. Grand tour organisé (je vous le conseil car il n’y a que les bus qui vont dans les endroits extraordinaires). Tout commence par un tour de chameau ou on a bien rigolé. Séance photo bien sur……….


De la on nous emmènent a la Montana del Fuego, historique de l’île et des volcans. Puis passage au resto panoramique (en haut à droite) ou la seule source de chaleur pour les cuisines c’est la terre : le puit creusé à 3m profond et la chaleur monte à 200°. Démonstration de jeté d’un seau d’eau dans des puits 2m, tu compte 3secondes et pfuiuiuiiuiut……….. On te donne aussi des pt’its cailloux qui, ramassés à un certain endroit, te brûlent les mains. Ca bouillonne la dessous.

Puis tour en bus sur une route qui passe dans des paysages grandioses, du noir, du rouge, de l’ocre. La plus grosse activité volcanique recensée de nos jours à débutée en 1730 et a durée 6 ans…….. repoussant le rivage de 8km et détruisant la partie la plus fertile de l’île, il y pousse naturellement que du lichen à présent. On se sent vraiment tout petits quand on sait sur quoi on roule……….. Ca bouillonne la dessous.

Visite des vignobles du coin, essentiellement de la malvoisie comme cépage. Ils on du creuser les scories pour trouver du sol fertile, et les murets de pierres volcaniques permettent de retenir l’eau de rosée ou (de rares pluies). Assez délirant, vendanges de juin à septembre, pas vu de photos, ce serait intéressant de les voir faire…….. Assez soufré comme vin et cher…….. Mais pas mauvais.

Samedi 10-11-12 hihihihihi. On laisse passer le week end et on part sur Tenerife, 24 h de navigation. Bon vent à vous tous et que le temps vous soit clément. A de prochaines aventures. On vous embrasse tous.

 

 

2 réflexions au sujet de « Lanzarote encore un peu »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>