Tenerife

24h de navigation, c’est pas beaucoup mais alors houhouhou……… Bon vent de nord, nord est, force 5-6 pour aller à l’ouest. Par contre houle de 3m, régulière. Peut être la Renarde est partie trop vite sans trop manger, peut être ce devait être comme ça. En tout cas baptême du vomi pendant 24h….. Pas drôle !!!!! Après t’es tout mou… et tout molu…….. Enfin on est arrivés à bon port, dans le port de Santa Cruz de Tenerife et depuis on est là. Alternance de nuages, pluie, soleil, et ça recommence. Pas mal de pluie…….

 Et on a fait la grève générale Espagnole le 14 novembre.

On en profite pour visiter la ville dans la manif…..

Toujours en visite, on rencontre un groupe qui, botanise et culturise artistiquement en même temps, dans un magnifique parc. C’était bien sympa. Photo prise à coté d’une horloge (pas encore fleurie), don le mouvement à été offert à la ville par, devinez qui ??? La Suisse…..

Le Roi Charles III d’Espagne, dans les années 1700, a planté un tas d’espèces différentes, afin d’acclimater les plantes tropicales du nouveaux monde avant de les expédier vers l’Europe. Goutage des cerises d’Australie, c’est mousseux.

Loro Parc. Fantastique. Le riche et aujourd’hui vieux propriétaire de ce lieu, a voulu au départ sauver certaines espèces de perroquets. Soit disant la plus grande collection de ces volatiles au monde. Il abrite désormais beaucoup d’autres espèces.

Divers aquariums, le composent, 2 tigres blancs, bébé jaguar, panthère, tortues, collection de lézards, tapir, suricats…………

Le plus grand pinguinarium d’Europe, la neige tombe du ciel, et les saisons sont reproduites à l’identique. En ce moment il fait toujours jour….. Génial.

 Des shows avec otaries, dauphins, et le clou c’est les orques. Tous ces animaux sont super bien soignés, la preuve, Victoria, la dernière naissance du mois d’août chez les orques. C’est le deuxième bébé orque qui naît la bas.

Les gorilles !!! Belles bêtes, il y en a 5. Tous les soirs ces messieurs rentrent dans leurs chambres particulières, et je vous promets qu’ils sont mieux traités et nourris que certains de nos congénères……………

Ascension du Teide, 3717 m……… La plus haute montagne d’Espagne s’il vous plait……… Vue sur toutes les Canaries (quand c’est pas nuageux….) Magnifiques paysages de laves, encore très minéral.

O° la haut !!! Ya des glaçons versant nord. On a eu de la chance il n’y avait pas de neige.

Et oui le Chaud Devant autour du cou s’impose.

Trop d’oxygène, Philippe casse tous les blocs compactes qu’il  voit, afin de trouver des cristaux !!!!!!!!!!!!!!!!!! 15 tonnes de plus sur le bateau on n’est pas tous les deux d’accord.

 

Lanzarote encore un peu

On change d’endroit, direction Sud. Playa Mujeres, avant Marina Rubicon, mouillage sauvage comme on les aimes, et en plus devant la plage nudiste du coin, ce qui nous permet de nous savonner a plaisir… tout nus (enfin pas tout l`monde !!!!). Même le bateau est passé au lavage, dessus et dessous surtout. Les petits bruits de succion nous intriguait. Une bande de moules sur tige s’est accrochée sur l’arrière,  (on a du arracher la couche  anti-salissure en allant trop vite)

On en profite pour pêcher à poste, et ça marche. Pas mal……… un peu petit, on sait pas ce que c’est mais c’est bon.

Playa Blanca devant le port (com. d’ab…), ça bouge beaucoup moins que playa Mujeres, et cela nous permet d’excursionner dans les environs (proximité de la ville, enfin, de la boite à touristes).

Touristes, today notre job. La terre ferme et les gouagoua (bus) nous font du bien. Grand tour organisé (je vous le conseil car il n’y a que les bus qui vont dans les endroits extraordinaires). Tout commence par un tour de chameau ou on a bien rigolé. Séance photo bien sur……….


De la on nous emmènent a la Montana del Fuego, historique de l’île et des volcans. Puis passage au resto panoramique (en haut à droite) ou la seule source de chaleur pour les cuisines c’est la terre : le puit creusé à 3m profond et la chaleur monte à 200°. Démonstration de jeté d’un seau d’eau dans des puits 2m, tu compte 3secondes et pfuiuiuiiuiut……….. On te donne aussi des pt’its cailloux qui, ramassés à un certain endroit, te brûlent les mains. Ca bouillonne la dessous.

Puis tour en bus sur une route qui passe dans des paysages grandioses, du noir, du rouge, de l’ocre. La plus grosse activité volcanique recensée de nos jours à débutée en 1730 et a durée 6 ans…….. repoussant le rivage de 8km et détruisant la partie la plus fertile de l’île, il y pousse naturellement que du lichen à présent. On se sent vraiment tout petits quand on sait sur quoi on roule……….. Ca bouillonne la dessous.

Visite des vignobles du coin, essentiellement de la malvoisie comme cépage. Ils on du creuser les scories pour trouver du sol fertile, et les murets de pierres volcaniques permettent de retenir l’eau de rosée ou (de rares pluies). Assez délirant, vendanges de juin à septembre, pas vu de photos, ce serait intéressant de les voir faire…….. Assez soufré comme vin et cher…….. Mais pas mauvais.

Samedi 10-11-12 hihihihihi. On laisse passer le week end et on part sur Tenerife, 24 h de navigation. Bon vent à vous tous et que le temps vous soit clément. A de prochaines aventures. On vous embrasse tous.

 

 

Canaries Lanzarotte

Tout d’abord Bonne fête à Tous, c’est la Toussaint.

Une belle traversée, Gibraltar les Canaries, en 5 jours 15 heures avec un vent soutenu une mer moderate du vent d’ouest les premiers jours au prés pour prendre bien large vers un coin que je connais déjà ou j’ai vu ma première tempête et on a laissé génois on sens souvient toujours surtout que c’est au génois que l’on descend l’Afrique avec un record de 130 M en 24 h bonard  on tire 4 bords dans une belle houle de nordouest c’est vers les 30 derniers mille que ça devient plus chaud terreterre puis graingrain on vois plus rien j’ai range mon précieux génois pour une trinquette et 2 ris c’est en voulant aller prendre un ris dans cette inestimable trinquette pour en faire un foc que ça devient violent on affale tout à sec de toile on se laisse aller dans la houle et les grains tranquillement à 6 nœuds, c’était sans connaître les capacités de ce bateau qui lorsque on y revu claire nous a amène dans son sillage phosphorescent dans un mouillage au milieux des volcans.

Dans le monde entier on retrouve ces cairns au dessus de toute montagne, les volcans ni échappent pas.

Entre la Muele de contenedores de puerto Marmoles, Puerto Naos et, en face du Castillo de San José, c’est nous, au mouillage.

Petite visite au Musée d’art Contemporain qui se trouve dans ce Castillo, retapé par César Manrique, artiste Canarien qui à son époque à sauvé et mis en valeur le patrimoine artistique de Lanzarotte. Il a interdit que l’on construise des immeubles de plus de 3 étages sur toute l’île, afin d’en préserver son paysage. Tous les ports, à leur entrées, possèdent leurs statues de fer dressées a coté des feux rouges et verts, Signées Manrique.

 On croque la vie et le Nuages par les deux bouts………………………..

 Profitant d’être a proximité des chantiers, on bricole, nettoyer (les outils qui rouilles), démonter (le taquet qui à du jeux), resserrer (tous ce qui passe devant tes yeux comme boulons, vis etc…), vérifier (l’anode sacrificielle), changer (celle ci), fabriquer (un hamac à légumes), mettre des leds au plafond (sacré économie d’énergie), sans parler du P’tit Nuages qui n’a toujours pas retrouvé de rame fonctionnelle. Tels sont les devises des marineros au port.

Tous les métiers sont à bord : mécano, électro, plombier, pêcheur, coiffeur, barbier, arracheur de dent à l’occasion. Chef de projets : on compte bien faire notre propre sel et sécher nos poissons. Cuisto, barman, livreur, rameur, goûteur (eau douce ou salée en fond de cale ?), astronome, météorologue, photographe, ferblantier, couturier, touriste à l’occasion…………….

Bienvenu au club des Sans Dent (aussi des Fendents)bil y a des forum de nouvozamis

Comme z’avait la dent qui bouzait depuis un petit moment fa me tapait sur les nerfs (pas idée! découvrir un nerf dans les dents)  Comme z’avait peur peur de tirer d’un feul coup zâi tiré tout doufement fans m’arrêter crikcrok la dent dans les doigts un nouveau fourire ze peux croquer la vie ze revis.

Visite aux Jardins de Cactus, érigé par César Manrique (il est partout présent), très bel endroit, paisible et piquant !!!!!

En passant par quelques oiseaux locaux, qui pour certains n’on pas peur des épines…..

Quand on fait de l’Internet au bar local, bien sur on consomme local : tapas, pizzas et autres hamburgers. Mais ne pas croire que l’on se nourris mal. Menu du soir : tomates chèvre frais huile d’olive basilic, accompagnées de sa salade levurée, avec oignons raisins secs, émincé de poivrons, et tartinette de crème de sésame. Tout ça servi avec un petit vin rouge local. **** Dirait Michelin et on soigne les couleurs et la présentation………….

 Entrée des Cueva de los Verdes, tunnels de lave qui datent de la grande éruption de 1730, long de 7km !!!!!!! Superbement incroyable. Les habitants du coin s’en sont servis lors des invasions de pirates et de marchands d’esclaves arabes, et d’abris lors d’éruptions. Actuellement 2km de visite, une salle de concert à l’acoustique démentielle (aucune humidité, pas de stalagmites ni tites), boite de nuit à l’occasion et un laboratoire scientifique qui étudie le sous sol et l’activité volcanique.

Pas facile les photos en tunnels…..

Sortie, ou je vois que les plantes que j’ai à la maison sont les même, un ptit peu plus ptite.

Le marché du samedi a Arrecife, ya tous les légumes et fruits. Courges, citrouilles, courgettes, patates, poireaux en même temps que avocats, basilic, tomates, mandarines, oranges, mangues etc………………………….. Accompagné de l’orchestre local.

 Changement de mouillage, plus à l’intérieur du port, pour ne pas chopper la houle du sud, pendant le coup de vent du sud. IL pleut sur Lanzarote il y aurait donc de l’eau sur la lune….