En route vers les Canaries

Vous l’avez sans doute compris, le Marinero confirmé c’est bien entendu Philippe, et moi la mousse et blogeuse apprentie. Et je suis très très fétichiste……… Voici une liste, non exhaustive, de mes gris gris very important for me :  le bouquet de mariée de Pascale Brehier (quelle bonne idée les fleurs en tissus, elles tiennent encore), les docs sur les huiles essentielles de Karine, la plante grasse en cœur des Gerdil et Farida, les ciseaux à ongle de ma Maman, les gants de vélo de mon Papa (super pour les manœuvres), les pinces à linges à Xavier (merci Edf), la robe à Cathy, le paprika de Céline, la veste de quart de mes Zizines Françoise et Catherine, les torchons à vaisselle de ma tata Rolande, le beau collier de mon tonton Pierre, la fleur de sel de Guérande de Mimi et Babette, le logiciel de navigation de Papylou, la bouteille carrée de Bernard, le panier du grand père Buffet, encore merci Eric d’avoir créé ce blog, et je ne dis pas tout……………….. Je ne pourrais vivre sans tous ces objets, et sans VOUS.

 

Triste nouvelle, je viens d’apprendre la mort de mon tonton Pierre Renard, le frère de mon Papa, dans sa 93ème année. Paix à son âme. Je suis contente qu’il ai retrouvé mon Papa.

Au port à Gibraltar, Philippe se creuse la tête. Installation du, le wind pilot. 1/2 journée de boulot, pas une mince affaire. Regarder les films de Daniel (l’ancien propriétaire) pour comprendre comment c’était installé, 1 fois, 2 fois, 3 fois et encore. On voulait l’appeler Dave parce que Dave’bar et qu’il fait quelques écart certaines fois. On voulait aussi l’appeler Léonardo en référence à un film de Daniel qui nous à bien fait rire…. on à finalement décidé de l’appeler Mac Arthur, Hélène pour les intimes, car c’est la Héros de Philippe. L’autre, le pilote automatique, c’est Raymond (qui barre……..).

Départ de Gibraltar, le continent Africain en fond.

Mer calme on sillonne entre les gros.

Ciao Gibraltar, cailloux envié et stratégique.

 Salut le Maroc et bonjour le rail des gros cubes…………

 Les Gros !!!!!

Milieu du détroit, très bizarre, ça fait le bruit d’une rivière et plus loin rien, calme sur la mer, jamais vu ça. On a des voiles mais obligés de mettre le moteur, trop de courant. Traverser ce rail de gros n’est pas une mince affaire, peur peur, mais tout ce passe bien, sauf qu’on avance vraiment pas vite……….

Salut Tanger, on ne fait que passer.

Coucher de soleil sur Cabo Espartel, juste après Tanger, une longue nuit nous attends, poursuivis par les chaluts qui nous frôlent et surveillant les gros cubes.

Et la commence une longue navigation de 5 jours. Nuits sans lune. Difficile de voir la limite entre le ciel et la mer. Le rouge d’un bateau nous suit… Mais non c’est une planète qui se lève. Elle à bien une forme bizarre cette étoile ! mais non c’est un bateau, une lumière devant, une derrière, tu prends les jumelles et il y a même du vert au milieu ou devant selon les humeurs du capitaine (meu non, ça dépends d’ou il vient et ou il va). Un peu angoissant pour moi qui ne suis pas encore totalement initiée………….

Mac Arthur : au boulot, nous on a autre chose à faire…………..

Et il se débrouille super bien après avoir compris les réglages à faire, c’est le top. On deviendrait fainéant, on le laisse faire, on barre juste quand le vent change et qu’il faut régler…..

Après de nombreuses manœuvres délicates, il est temps de rentrer le rappala pour la nuit. Eh !!!!!!! Voila ti pas qu’il se barre………. Miracle…

ENFIN ……… 1 Thon…… Petit je vous l’accorde, mais bonne portion pour deux. On fête ça, apéro et thon grillé….. SUPER.

Quelques fois le temps est interminable. Grosses vagues, mer agitée. Bien sur on se croise avec Mon Beau Capitaine. Dodo toutes les 4 heures, il y à des fois on reste veiller plus longtemps, surtout Philippe car ya du gros temps et j’ai passablement la trouille la nuit seule. Épuisant tout ça.

Difficile de rendre la mer telle qu’elle est vraiment.

Mais elle est grosse, et on se prends des grains. De la pluie en rafale à ne plus rien voir à 100m, on les voit venir (le jour…….)

Et après, le ciel bleu. Et ça recommence en moyenne toutes les heures.

Pendant un coup de ciel bleu, dernière journée, Ya le rappala siffleur qui déroule le moulinet à fond YOUPIEEEEEEEEEEEEEEEEE .. Obligée de réveiller Philippe avant l’heure….  Vient m’aider…………… OUAOU Un espadon, on n’y crois pas, mais si hihihihihi. On est RICHE, quand tu pense au prix que ça vaux !!!!!. 4, 5kg. Céviché en premier (poisson cru macéré dans du citron et beaucoup d’oignons), puis tranches grillées. HUM………… Délicieux.

 6 jours de navigation, on est presque arrivés, on vise l’île Graciosa, au nord des Canaries, ça se déchaîne, vent super fort, 2 ris dans la grand voile, Philippe ne met même pas de ris à la trinquette, on finis par tout affaler et partir en fuite, plein sud, au large, sans voile ni moteur, rien qu’avec la houle et le vent on va à 6 nœuds…………… La nuit arrive, le vent se calme légèrement, on tourne quand même pour aller à Graciosa cette nuit, houle de travers, 4m au moins, c’est la fête foraine !!!!!!!!!!!! Arrivée au petit port vers 21h de nuit, ya pas de place………. On nous indique un mouillage juste à coté, Playa Francesca. Pas le choix, on y va.

Enfin ça s’arrête.

 Lendemain matin, notre mouillage. On a juste oublié se prendre une assurance contre la pluie………. Les livres disent qu’il ne pleut jamais à Lanzarotte !!!! Pendant 2 jours c’est une rincée en moyenne toutes les 2 heures !!!!!

Vue sur Graciosa.

Vue sur Lanzarotte. On y est super bien, on reste 5 jours.

Ibiza –

La Citadelle vu du bateau taxi qui traverse la rade toute les demie heures.

Vent d’Est très fort amène l’eau au port !!!!! Ca déborde, il va bientôt avoir les bateaux dans les restos !!!!!!! Pas content d’ailleurs le restaurateur Spaghetti……………..

Les gars on fait les courses, des Artistes………..

La fille, incorrigible, fait les poubelles pour trouver des trucs…………… Non la rame on l’a achetée, car un soir de grand vent et de saoulographie intense, on en a perdu une……….. C’est des choses qu’arrive ma brave Dame…………………

Foto Foto…………..

Couché de soleil sur le port d’Ibiza, on s’est pris une bonne rincée après.

 La rade Ibizzzza by night,

Tout ce que Pascale voulait acheter………………

Désolé, pas de photo de la fièvre du samedi soir au Pacha, Monstre Boite de Nuit (allez voir sur le site El Pacha Ibiza avec David Guetta, et vous vous rendrez compte………….). 1000pers musique à fond…….. et 4, 5 salles, on ne sait pas, on a pas eu le temps de tout voir……. Ressortis vers 7h du mat… La faute à Xavier!!!!!!!!!

intéressant les meures en boite les gens mettent leurs plus beaux habits ,on ne peut pas se parler alors on roucoule comme un pigeon  et on ressort avec une fille moi c’était ma femme

J’en ai trouvé des photos….. Voilà à peu près nos têtes au ptit matin !!!!!!!!!!

Qu’est ce qu’on se marre avecl Pentax. merci les amis.

Le matin du Dimanche 30 septembre, à l’aube de 13h !!!! On se prends une bonne pluie sur la tête, histoire de nous réveiller un peu, on part, direction les côtes Espagnols, cap sur Cabo de Pallos, avant Cartagène. Phare de Isla de los Ahorcados, entre Ibiza et Formentera.

Ici, pour les initiés pas de commentaires, et pour les autres, nous sommes à 0°00.001 Est.

Puis 0°00.000 West, On vient de passer le méridien de Greenwich

0°00.001 Nous voilà complètement à l’ouest……. Apéro……….

Cabo de Palos, de nuit, pas facile. Monstre courant qui nous recule et bien sûr le vent viens de là où on va !!! Moteur (on va pas y passer la nuit) après avoir essayé 3 fois de tirer des bords qui nous ramènent au point de départ… Tout çà bien sur en plein milieu du rail à pétroliers, portes containers et autres, histoire de s’amuser un peu !!!! Ca fait pas rire Pascale … Parce que, tu les vois tout petit comme ça,

Le temps de deviner la course du bateau, tu les vois grand comme ça………….. Imagine la nuit !!! Tribord Vert, Babord Rouge, il vient d’où et il va où ??? C’est du boulot, et de nuit, et pas de RTT.

Après on se paye pétole pas de vent…. Couché 10h, relevé 1h du mat, recouché 4h, et ainsi de suite.

Et pas chaud par ici, et on approche de Gibraltar petit à petit et ils nous amènent leur frog les Anglais !!!!!!!!!

On a le temps d’observer : le coucher du soleil, le levé de la pleine lune, le levé du soleil, le couché de la lune.

Concentré, au aguets du moindre signe de brise……………..formation lacustre

 Et on recommence Les couleurs !!!!!!!!!!!!!!!!! les couleurs!!!!!!!! comme dirait Philippe.

 

Le CAP !!! Le cap j’te dis………… LE CAP

une photo d extraterrestre le rapport devrai suivre

La Sierra Nevada en fond.

Nos tomates, concombres, fraises et autres sous des milliers de serres et tunnels.

On met le rapala pêcheur comme d’ab, et on espère…… Ou la, la la la la la……… Une touche…. C’est gros………. C’est dure à ramener…….. Mais c’est quoi ?????????????????

Ca alors, un Fou…………………… No fish today, on va bouffer du Fou……………….

Mais non, pas d’inquiétude, le Fou à pris le rapala siffleur pour un poisson (évidemment c’est fait pour ça !!!) mais rien de grave. Il s’est pris un hameçon dans une patte et s’est empêtré les ailes dans le fil ¨!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Fallait pas acheter le rapala au rayon jouets………… A dit Philippe……………… On à dépêtré le Fou et on l’a relâché, il allait super bien. Parti sans dire merci………

Bon la on est un peu fatigués, pas beaucoup de vent, on fait du moteur ou alors on avance à 2 ou 3 nœuds et ça va pas vite !!!!!!!! On mouille à Almerimar pour la nuit. Repos, on est partis dimanche et nous sommes mercredi soir : 4jrs et 3 nuits.

Les couleurs………… 

Scéance photos rien que pour vous tous.

 

Petite halte a Caletta de Velez, bon port de pêche, chaluts à volonté. Marché le samedi matin. Direct du producteur tout à 1€ le kg : tomates, concombres, mangues, 3€ 5kg mandarines…………..

 A Caletta on s’est pris une mini marée noire fond de port, les inondations on fait pas mal de dégâts autour de Malaga, ramenés beaucoup de poubelles en mer …………On a croisé des zones avec des bambous flottants qui faisait des km2.

 

Départ à 6h du mat pour Gibraltar, sous le brouillard qui pisse. Les Anglais on même réussi a importer leur fog…………….. Le Radar en veille, il y avait des bateaux partout, mais invisibles.

 Arrivée sur Gibraltar avec le soleil perce.

 L’oiseau sur le brise lame, digne d’une carte postale… Il fallait le voir, hein dit ?

Punta Europa.

Et pour nous souhaiter la bienvenue, une poignée de dauphins nous accompagnent dans la rade.

Des gros bateaux partout………………..

Vidange faite en arrivant on fête les 100 heures de moteur..

 Le fameux rocher de Gibraltar foggy total à l’Est, d’où on est venu.

Et dégagé à l’Ouest, là où on va.

Mer de brouillard comme sur Cluses en hiver………. Celui là pisse et poisse…..

Le continent Africain en arrière plan Djebel Sidi Musa 800M

Toute l’histoire de ce rocher…..

Le touriste moyen ici est en général propre. Nous sommes au royaume sa Majesté…… Les singes, habitants de ce bout de cailloux, sont nourris et protégés………… Pas assez peut être…..

49- Singes divers.